Dans le cadre du séminaire « Histoire de la CGTU (1921-1936), l’IHS CGT organise une rencontre-débat le 17 septembre 2021 à 14h avec Maria Grazia Meriggi, historienne, professeure à l’Université de Bergame, sur le thème « CGTU et main d’oeuvre immigrée ».

Présentation

L’intérêt de la CGTU pour la Main d’œuvre étrangère (MOE) fut constant tout au long de son existence et permit à la centrale d’inaugurer des pratiques inédites dans le mouvement syndical français. Cette action releva d’objectifs variés au gré des périodes et des terrains. Les organisations locales se virent souvent reprocher leur indifférence, alors même que les enjeux sociaux et politiques de ce secteur d’intervention les concernaient toutes. L’organigramme de la MOE dit peu de choses, cependant, sur l’effectivité du travail entrepris, à la fois sous la pression de l’ISR et en réponse à des préoccupations proprement syndicales. De l’ensemble des expériences menées, on peut distinguer le travail spécifique conduit en direction de la MOE d’origine européenne, à la croisée d’émigrations économiques et politiques, de celui réalisé à l’adresse des travailleurs coloniaux, source de problèmes à venir au moment du Front populaire, dans la mesure où les groupes visés posent la question d’une émancipation nationale.
Ceci noté, qu’il s’agisse de la dénonciation de la xénophobie, de la défense des travailleurs tenus pour « indésirables » et menacés d’expulsion, de leur organisation, la CGTU se mobilisa et contribua à la mobilisation des étrangers qui, à la veille de la crise des années 1930 formaient près de 7 % des actifs. Son action et le rayonnement de ses initiatives dépassèrent probablement les milliers de cartes placés parmi eux.
La conférence se propose de revenir sur ces multiples aspects à travers l’analyse de conflits significatifs dans les ateliers de casquetterie ou sur les chantiers du métro parisien. L’exposé reviendra également sur les grands débats suscités, à propos de l’anti-impérialisme, par la difficile articulation du combat nationaliste des bourgeoisies des pays dominés et des luttes de classes du prolétariat dont se réclamait la CGTU.

Pour s’inscrire

Webinaire (et salle 15, siège de la CGT : nombre de places réduit)

Inscription auprès de Stéphanie: ihs@cgt.fr / 01.55.82.81.13

Vous recevrez les codes d’accès au webinaire quelques jours avant l’initiative.

error: Ce contenu est protégé.