Présentation

L’Institut de recherche de la FSU et l’Institut CGT d’histoire se sont joins pour organiser une série d’initiatives autour de la question de l’égalité, des inégalités et du rôle qu’a pris et continue de prendre le syndicalisme dans ce combat. Après avoir interrogé cette notion, examiné les questions des salaires ou des retraites, deux autres thématiques sont proposées à l’étude le 1er octobre 2020 : le statut du salariat et celle des services publics. Alors qu’une crise inédite frappe nos sociétés, voilà deux sujets essentiels, au cœur des enjeux actuels, dont l’analyse pourra s’avérer particulièrement utile pour qui veut participer à la construction du « jour d’après ».

Programme

La journée sera divisée en deux rencontres portant sur deux thématiques différentes.

En matinée

Le salariat à statut et la question de l’égalité

Avec Gérard Aschieri, secrétaire général de la FSU (2001-2010) ; Christian Chevandier, historien ; Maryse Dumas, secrétaire confédérale CGT (1995-2009) ; Nicole Maggi-Germain, juriste et René Mouriaux, politologue.

Les emplois à statut, dont l’origine remonte, en France, au XVIIe siècle, et visaient d’abord à garantir la loyauté des agents de l’État, se sont développés au fur et à mesure que la puissance publique élargissait son domaine d’intervention économique et sociale. Cette extension est également contemporaine de celle de la fonction publique comme des services publics dont les missions, destinées à compenser les défaillances du marché ou à le remplacer, allaient de pair avec des contraintes spécifiques pour leurs personnels. Par-delà leur diversité, les droits et les protections statutaires, contreparties de devoirs, ont permis de sécuriser une partie du salariat issu des milieux populaires, dans le même temps où ils concouraient à garantir l’égalité de traitement des citoyens et des usagers. Si les syndicats furent un temps réservés à l’égard de statuts octroyés, il importe de comprendre comment ils s’en sont accommodés, en ont usé, ont participé à leur transformation et à leur défense. Au nom de la lutte contre les inégalités ? D’un strict point de vue corporatiste ? Les alternatives développées aujourd’hui par le syndicalisme en matière de « statut » du salariat, dans le privé et le public, favorisent-elles les convergences et une sécurité sociale pour tous ?

Après-midi

Le service public à l’épreuve des inégalités. Retour sur l’histoire et enjeux actuels

Avec Gérard Alezard, secrétaire confédéral CGT (1982-1995) ; Michel Margairaz, historien ; Romaric Godin, journaliste à Médiapart, Benoit Teste, secrétaire général de la FSU.

La question de l’égalité est au cœur du service public. Elle est, avec la continuité et la mutabilité, l’un des trois grands principes qui fondent le service public et lui assurent sa pleine légitimité. Au regard des modalités d’affirmation et de réalisation du principe d’égalité, cette rencontre entend examiner sur une période longue (20e-21e siècles) le rôle des services publics, qu’ils relèvent d’administrations et d’entreprises publiques ou privées, dans le processus complexe de réduction des inégalités. On étudiera notamment le rôle joué par le syndicalisme dans cette histoire. Enfin, on questionnera les enjeux d’aujourd’hui après une crise sanitaire qui a mis encore un peu plus en évidence à la fois l’affaiblissement des services publics, leur impérieuse nécessité mais aussi leur caractère anticipateur d’un autre monde.

error: Ce contenu est protégé.